Les archives de la presse – Tribunal de Quimper (Finistère) Mars 1917.



Les archives de la presse

Tribunal de Quimper (Finistère)

Audience du 20 février 1917.

Quimper. — Poules envolées. —

Un soir de février, vers dix heures, tout était noir dans la cour de Mme Hémon, rue du Chapeau-Rouge.

La nuit s’annonçait calme et paisible. Tout-à-coup des cris d’épouvante, des bruits d’ailes, des cocoricos éperdus
Mme Hémon et sa fille ouvrent une fenêtre tremblantes, elles aperçoivent une lumière
qui s’éteint aussitôt ; elles n’osent descendre.

Elles passèrent une nuit terrible, s’attendant à chaque instant a être assassinées.
Le lendemain matin, elles se risquèrent dans la cour. Il manquait trois poules.
Dans la journée, une femme Lévénez, née Millin, offrit en vente des poules que .les
voisins reconnurent pour être celles de Mme Hémon.

La femme Lévénez fut arrêtée et trouvée porteuse d’un léger viatique ainsi composé :

une pièce de deux sous et un demi-litre d’eau-de-vie. Avec cela et trois
poules volées, on ne va pas loin. Marie Lévénez alla jusqu’au Tribunal qui lui
octroya six mois de prison, car outre les poules de Mme Hamon, d’autres ont été
volées par elle.
Elle sortait de la prison, où elle venait de passer six mois pour vol, Une belle preuve
que la prison punit, mais ne corrige pas.

Extrait du Journal Le Finistère du Vendredi 2 Mars 1917 page N°3



Vous aimerez aussi...


Pour vos demandes de recherche généalogique :

Vous pouvez utiliser la partie commentaire, ci dessous.



Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :