Clohars-Carnoët, le cadavre d’un naufragé près de l’anse de Pen-an-Vire, 27 Avril 1883.

Clohars Carnoët.

Le 27 Avril 1883.

MM. Le Goff, Malcoste et Garrec ont remarqué à l’anse du Pen-an-Vire, un cadavre humain que les lames poussaient vers le rivage et qu’ils sont  parvenus à attirer sur la grève.

Le cadavre était tellement défiguré qu’on n’a pu établir d’une façon exacte son identité; mais on présume que c’est celui d’un pêcheur de Gâvre (Morbihan), appartenant à l’équipage d’un bateau qui a fait nauffrage, il y trois semaines, près de l‘île de Groix.

Extrait du journal Le finistère du Mercredi 2 Mai 1883.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :