Marseille, le Choléra décime la population, 13 Juillet 1884.



le Choléra décime la population

Marseille.

13 Juillet 1884; 10 H. SOIR.

Depuis hier, 8 heures du soir, 99 décès, dont 57 cholériques.Deux grands hôtels sont fermés.La physionomie de Marseille est lamentable.

Plus de 100 000 personnes sont parties.Pour essayer d’animer certains quartiers, quelques cercles voudraient organiser des retraites aux flambeaux, des farandoles, des illuminations, assaisonnées de Marseillaise; mais ces projets sont fort mal accueillis.

Au contraire, nombre de personnes réclament des processions expiatoires et désirent qu’on descende la statue de la Garde en grande pompe et qu’une cérémonie votive ait lieu au Sacré-Coeur.

Mgr Robert a célébré la messe à Notre-Dame de la Garde, pour implorer la Clémence divine.

Il a ensuite béni la ville.

Tout protestant qu’il est, le préfet est fort perplexe; il est obligé de constater l’immense courant qui se porte vers l’idée religieuse.Il doit avoir une entrevue avec l’évêque.

La préparation de la fête est morne et triste.

Extrait du journal Le Courrier du Finistère du 19 Juillet 1884.



Vous aimerez aussi...


Pour vos demandes de recherche généalogique :

Vous pouvez utiliser la partie commentaire, ci dessous.



Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :