Plabennec, les origines de la paroisse, Novembre 1885.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Plabennec.

Notices sur les paroisses.

Origine de la paroisse de Plabennec.

La paroisse de Plabennec doit son origine à saint Ténénan.

Jeune encore, le fils du prince Tinidor, renonçant à sa famille, à toutes les brillantes espérances que lui offrait le monde, s’enrôle dans la milice sacrée de Jésus-Christ.

Tôt après sa promotion au sacerdoce, il fait ses adieux à la Grande-Bretagne et il s’embarque avec quelques compagnons choisis pour venir aborder à l’embouchure de l’Elorn.

Pénétrant dans la vaste forêt de Talamon, ils fixèrent enfin leur tente aux lieu qui a été appelé plus tard Lezquélen.

Pour se mettre à l’abri de toute attaque de malfaiteurs, ils formèrent une butte revêtue d’une maçonnerie solide et entourée d’une douve profonde.Auprès de ce petit camp fut construite une chapelle, ou Ténéran et ses compagnons célébraient les saints mystères, chantaient les louanges du Seigneur et distribuaient au peuple le pain de la parole de Dieu.

Le zèle des nouveaux missionnaires ne se bornait pas là : souvent ils se répandaient dans tout le canton pour instruire les peuplades éloignées.

De ce doux exercice de la prière et de l’apostolat s’occupait Ténéran, lorsqu’il fut appelé, vers l’an 600, à succéder à Goulven sur le siège du Léon (1).

En souvenir du vénérable apôtre, fondateur de la paroisse, les seigneurs de Lezquélen et les habitants de Plabennec avaient toujours maintenu une chapelle sur l’emplacement de la chapelle primitive.

Aujourd’hui, hélas ! ces lieux n’offrent au touriste qu’un spectacle des plus attristants.

La chapelle, admirable chef-d’oeuvre du style de la Renaissance, et son élègant minaret gisent sous leurs ruines !

L’asile respectable que Ténéran et ses compagnons ont sanctifié par leurs prières et leurs larmes, dépouillé de son revêtement  par les vandales et cachés sous les brousailles, sert de retraite aux hôtes du bois!

Mais nous nous plaisons à espérer que la chapelle et le clocher ne sont pas ensevelis à jamais.

Si noblesse oblige, la foi oblige encore davantage.

Le seigneur de Lezquélen et le peuple de Plabennec se montreront les dignes héritiers de la foi et de la piété de leurs ancêtres.

S.-L. Le Blanc.

(1). Saint Ténénan a été le 7 ème évêque de Léon, d’après le manuscrit dont nous avons déjà parlé.

Extrait du journal Le courrier du Finistère du Samedi 28 Novembre 1885.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :