Guilvinec, une ménagère sans-gêne démoli le mur de son voisin (Mars 1907).



Guilvinec

ménagère sans-gêne démoli le mur de son voisin

Une ménagère de Parc-ar-C’halvez, la femme Le Rhun a démoli une partie du mur de son voisin Jégou, prétextant que cela lui masquait l’horizon.

Ce sans-gêne lui coûte 6 jours de prison avec sursis.

Défendeur: Maître Le Diberder.

Extrait du journal Le Progrès du Finistère du Vendredi 29 Mars 1907.



Vous aimerez aussi...


Pour vos demandes de recherche généalogique :

Vous pouvez utiliser la partie commentaire, ci dessous.



Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :