Trégunc, une fortune découverte chez la vielle avare, Février 1907.

Trégunc.

Vieille Avare.

La veuve Scavellec, 75 ans, sans ressources connues, vivait depuis longtemps de la charité publique.

Etant tombée malade, les voisins furent obligés de faire des démarches pour son envoi à l’hôpital, et au moment  de son départ, M. le juge de paix de Concarneau, procédant à l’apposition des scellés, ne fut pas peu surpris de découvrir au domicile de cette prétendue pauvresse, une somme de 9330 francs en or et plusieurs titres de rente, le tout représentant une fortune de 13000 francs !

Extrait du Journal Le Progès du Finistère du Vendredi 1 Mars 1907.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :