Spézet, condamnation pour faux en écriture le 12 Juin 1878.

Spézet, condamnation pour faux en écriture

La cour s’assise du Morbihan a, dans sa scéance du mercredi 12 Juin,

condamné le nommé Auffret, Yves-Louis, âgé de 31 ans cultivateur, né et deumeurant à Spézet, arrondissement de Châteaulin,

pour faux en écriture privée, faux en écriture authentique et publique, et usage de pièces fausses sachant qu’elles étaient fausses,

à 5 ans d’emprissonnement, 100 fr. d’amende, sans surveillance.

Extrait du Journal Le Finistère du Mercredi 26 Juin 1878.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :