(29) Commune de Douarnenez 1898, fait divers tragique.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Commune de Douarnenez 1898, fait divers tragique.

Voici un fait divers relaté dans le journal « Le Finistère  » du mercredi 1 Juin 1898.

Douarnenez – Le 30 mai 1898 vers 16h00,

un voiturier d’Audierne s’en retournait avec son char à bancs.

Il était arrivé au Stancou et allait à une allure modérée lorsque sa voiture

passa sur un enfant, le jeune Gonidec, agé de 4 ans, qui jouait sur le bord de la route.

L’enfant se releva, mais pour retomber ausitôt, et, au bout de quelques moments,

il rendait le dernier soupir.

La gendarmerie s’est rendue sur les lieux et y a fait une enquête.

Le malhaureux charetier, auteur involontaire de ce triste accident,

n’avait pas aperçu l’enfant.

Il est descendu de voiture et s’est rendu avec le pére de l’enfant au

commissariat de police.

La presse ancienne peu vous permettre de trouver des informations nominatives, sur des lieux ou des personnes

ce  peu être une source supplémentaire à explorer

pour vos recherches généalogiques.

  

Les archives du Finistère en ligne

Contribuez au relevé généalogique de votre commune, d’un régiment …

Et maintenant partagez aussi vos photos anciennes, documents et fichiers GEDCOM:

Page Contactez-nous

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Saisir les informations que vous avez relevées dans les archives de la presse ancienne ou les données généalogiques que vous souhaitez partager sur ce portail.
Le Nom
Le/Les Prénoms
L'âge
La profession
L'état civil
Le Régiment
Le Grade
La commune
L'adresse - Lieu dit
Le département
La date de l'événement
Le Nom du journal
La date de parution du journal
La Source
Informations complémentaires
Votre email
Confirmation de votre email
Code de sécurité
Code de sécurité
Consentement à notre politique de confidentialité

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. Hyerome Delafosse dit :

    Je n’ai rien à voir avec le Finistère (encore que j’y ai vécu et que c’est un des excellents souvenirs de ma vie) et rien à voir avec le jeune Gonidec. Mais quel drame ! Pour tous. et si présent…
    C’est une des grandes frustrations des généalogistes : ne jamais savoir de quoi et en quel état sont morts tous ces ancêtres, ou voisins d’ancêtres…
    Mis à part quelques assassinats, quelques personnes foudroyées, quelques « horsains » noyés ou supposés contagieux, rien. Que la banalité de la naissance, de la mort, de la mort autour de la naissance… La pire.
    Kenavo !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :