Généalogie et Histoire

Généalogie et Histoire

La  recherche généalogique est facilitée grâce a quelques règles qui ont été misent en place il a quelques siècles. Recensement, référencement, transcription et conservation.

La recherche de vos liens sera plus ou moins facilitée si vos ancêtres se sont bien fait enregistrés ici ou là, que ces données ont bien étés récoltées avec une orthographe lisible et que ces documents ont bien passés les années dans un endroit idéal pour la conservation.

Les frustrations seront bien votre quotidien pourtant; Les guerres, les incendies, les rongeurs ou les destructions volontaires ont bien fait des ravages dans nos archives communes !!!

Toute la bonne volonté du monde ne vous suffira donc pas à remonter le passé, il vous faudra de la patience et beaucoup de chance.

Voici Quelques dates clés :

Les registres paroissiaux, comprenant les baptêmes, mariages, sépultures , aussi  dénommé : B.M.S.

L’ordonnance de Villers-Cotterêts (1539) institue l’obligation pour les cures de tenir un registre des baptêmes.

l‘ordonnance de Blois (1579) étend cette obligation aux mariages et sépultures.

le Code Louis (ordonnance de Saint-Germain-en-Laye, 1667) impose la tenue en double exemplaire, l’un restant dans la paroisse, l’autre transmis au greffe du tribunal.

Les registres d’État civil sont créés par les décrets des 20 et 25 septembre 1792 et se substituent aux registres paroissiaux (B.M.S.). Ils comprennent les naissances, mariages, décès (N.M.D.) et sont tenus en double par les mairies depuis 1793, l’un conservé en mairie ou déposé aux Archives départementales, l’autre conservé au greffe des tribunaux, versé aux Archives départementales.

A partir de 1793, on trouve aussi des tables décennales (T.D.) qui sont un récapitulatif par ordre alphabétique des personnes concernées par les actes (N.M.D.).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :