(24) Les archives de la Dordogne

(24) Les archives de la Dordogne

Les archives de la Dordogne (24) vous propose de consulter les tables décennales,

registres paroissiaux et de l’état civil, fonds iconographique et le cadastre napoléonien.

Le lien

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. sabine chabot brown dit :

    ou je peux trouve les actes de naissance après 1902,je ne peux pas me deplace car j`habite aux etats unis.merci Sabine brown

  2. Françoise dit :

    Je complète mon message ci dessus avec cette fiche tirée du site mémoire des hommes, au cas où vous ne l’auriez pas déjà trouvée : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239e794a6793/5242bd9d1f6c6

    Les AD 24 mettent progressivement en ligne les registres matricules, vous y retrouverez surement bientôt votre soldat.

    PS : il est bien né le 9 octobre, le 10 est la date de déclaration…

  3. Boche dit :

    Bonjour Madame, Monsieur,
    Je tente désespérément d’accéder aux archives d’état civil à la recherche de l’acte de naissance de FANTOU Gabriel Louis né le 9 ou 10 mars 1883 à Périgueux, cet homme est mentionné « Mort pour la France » sur le monument aux morts d’Airvault (79), il a disparu à la guerre de 14-18 et a été considéré comme tué le 20 septembre 1914.
    Pourriez-vous m’adresser l’acte de naissance ou me faire savoir comment accéder à cette archive.
    D’avance, merci.
    Sincères salutations
    C. Boche

    • Françoise dit :

      Bonsoir,
      Si vous regardez sur le site des archives départementales de la Dordogne, dans les registres d’état civil de Périgueux, vous trouverez à la fin du volume des naissances de 1883 la liste alphabétique des naissances de l’année : il est mentionné un Fantou Gabriel né le 10 octobre (noté 8bre) et non en mars. Vous trouvez l’acte de naissance page 167 à cette adresse : http://archives-num.cg24.fr/pleade342/img-viewer/etat-civil/Perigueux/FRAD02410_5MI21732_005/viewer.html

      Pas besoin de payer, les AD 24 mettent les registres jusqu’en 1902 gratuitement à disposition des internautes. J’ai la chance d’avoir une partie de mes ancêtres de ce côté-là et la malchance d’en avoir en Charente, qui font payer l’accès à toutes ces données.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :